Histoire de la Rigole d’Hilvern – épisode 6/6

La conception difficile de la Rigole d’Hilvern et la concurrence de nouveaux moyens de transports annonceront son déclin dès 1914. Jacques Guillet, dans la Batellerie bretonne, rend tout de même justice au canal : « Malgré toutes les réserves que l’on a pu faire, que l’on fait encore, sur l’opportunité de ces travaux, ceux-ci ont permis d’effacer progressivement la torpeur des populations misérables, leur a redonné le courage et la possibilité d’entreprendre. L’outil construit si durement va aider au développement d’une agriculture moderne et à la création de bien des entreprises. »

En 1928, un coup mortel est porté au canal avec la construction du barrage hydro-électrique de Guerlédan, rendant désormais impossible la navigation de Nantes à Brest.

Armen n°53 : Août 1993 – La Rigole d’Hilvern

Découvrez avec Louis Quéro, cantonnier, la vie au bord de la Rigole d’Hilvern . Ce collectage fut réalisé par l’association CAC Sud 22 – Marc le Bris en 2013.

1/Le braconnage

2/Anecdotes sur la pêche

3/La pêche et le PH

Histoire de la Rigole d’Hilvern – épisode 5/6

En hiver 1836, on lâcha les eaux dans la Rigole pour juger de l’efficacité du travail réalisé. Hélas, toute l’eau déferla dans la vallée… L’ingénieur Droeling avait commis une erreur lourde de conséquences en choisissant d’étanchéifier le lit de la Rigole avec de la terre végétale !

Des travaux d’étanchement vont suivre, consistant à enduire les parois de la Rigole d’une courroie d’argile pour éviter les infiltrations. Ils ne s’achèveront qu’à l’été 1838 avec quelques phases de travaux qui suivront jusqu’en 1844, soit deux ans après l’ouverture à la navigation du canal de Nantes à Brest.

Armen n°53 : Août 1993 – La Rigole d’Hilvern